Pour écrire un seul vers - Traduction de Christophe LACAZE — Les Cahiers de Malte Laurids Brigge
Die Aufzeichnungen des Malte Laurids Brigge (1910)
Rainer Maria RILKE (1875-1926)

Dit et traduit par Christophe LACAZE.


[...] Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d'hommes et de choses, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les petites fleurs quand elles éclosent le matin. Il faut pouvoir repenser à des chemins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des adieux dont on s'est douté qu'ils se feraient, à des jours d'enfance dont le mystère ne s'est pas encore éclairci, à ses parents qu'il fallait que l'on offense lorsqu'ils vous offraient une joie et qu'on ne la comprenait pas (c'était une joie faite pour un autre), à des maladies infantiles qui commençaient si singulièrement, par tant d'intimes et douloureuses transformations, à des jours passés dans des chambres calmes et contenues, à des matins au bord de la mer, à la mer elle-même, à des mers, à des nuits de voyage qui retentissaient très haut et scintillaient avec toutes les étoiles — et il ne suffit même pas de savoir penser à tout cela —. Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits d'amour, dont aucune ne ressemblait à l'autre, de cris de femmes aimantes en mal d'enfant et de celles en couches, blanches et dormantes. Il faut encore avoir été auprès de mourants, être resté assis auprès de morts, dans la chambre, avec la fenêtre ouverte et les bruits survenant par à-coups. Et il ne suffit même pas d'avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d'attendre qu'ils reviennent. Car les souvenirs ne sont pas encore cela. Ce n'est que lorsqu'ils deviennent en nous sang, regard, geste, qu'ils n'ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, que peut alors s'élever du milieu d'eux, en une heure très rare, le premier mot d'un vers. [...]

Texte traduit de l'allemand par Christophe LACAZE - CLE 2015 – © Tous droits réservés — copie et reproduction interdites.



Merci d'avoir consulté Pour écrire un seul vers - Traduction de Christophe LACAZE — Les Cahiers de Malte Laurids Brigge de Rainer Maria RILKE (1875-1926)

Pour écrire un seul vers - Traduction de Christophe LACAZE — Les Cahiers de Malte Laurids Brigge est un extrait du livre "Die Aufzeichnungen des Malte Laurids Brigge (1910)" - CLE