L'histoire entretient avec la vérité...
Stéphane d'ARC (1966)

L’histoire entretient avec la vérité le rapport le plus lointain, et avec l’idéologie le rapport le plus étroit. Elle n’est jamais si proche que de la morale. En un sens le plus achevé, toutes les activités sérieuses de l’homme (sciences, histoire, politique…) ne sont absolument vraies qu’en tant qu’elles sont le parfait miroir d’une civilisation en un temps donné. Elles sont l’éthique et la morale, il n’y a rien d’autre à en attendre ; et le plus qu’elles peuvent offrir est de révéler pleinement les croyances et la foi aveugle d’un peuple.
Le seul espoir qu’on est en droit d’attendre par conséquent, repose dans l’existence de monstres isolés qui cheminent à rebours de la société, ces révolutionnaires le plus souvent silencieux qui incarnent malgré eux la vérité de l’histoire, mais qui ne l’écrivent pas.

Réflexions - 2020.



Merci d'avoir consulté L'histoire entretient avec la vérité... de Stéphane d'ARC (1966)