Poème — Garance (écrit le 27 janvier 2020 à la gare Saint Lazare pour Garance Hayat)
Christophe LACAZE (1976)

"Oui, tremblante ! Garance...
Chaque rêve finit par trouver sa forme. Il y a des ondes pour tous les soirs, de l'amour pour tous les cœurs en attente au petit matin.
Tout dépend de la valeur que nous donnons aux choses, c'est certain, tu sais...
Celles qui sont invraisemblables et obligeantes et qui nous inondent d'atmosphère !
Atmosphère, atmosphère ! Oui, tu as le visage irradié de lumière, sublime, fulgurant, incandescent dans les onduleuses sphères...
On se paie de mots dans cette question de l'immortalité et de l'éternelle jeunesse, la question du "savoir" qui t'avoue à ce que tu crois être :
Et si le "moi" persiste, d'ondes bibliques en ego, dans le sempiternel espoir : que dois-je faire ?
Nous périssons toutes et tous par l'indulgence, par la clémence, par le manque de justice, mais nous voulons vivre !
C'est pourquoi, il y a dans ce monde de vivant, juste et tout simplement :
Des vers et tournures théâtrales de l'existence, harmonieuses, chantantes,
Via de beaux couchers de soleils dans nos îles natales, celles de notre joyeuse enfance !
Dans les confidences les plus intimes, il y a toujours l'unique et même phrasé que nous n'osons dire :
Je tiens à toi.
Garance, c'est le nom d'une fleur.
C'est joli, synonyme pour ma personne de Garantie.
Ô magnificence de la Sainte Parole ! Je te le dis :
Alors, il en sera ainsi.
Va de soi et de toi et de nous, de par tes pièces, tu me raccrocheras, un jour, peut-être,
A la solde de tes vœux, anciennement funestes, et de tes desiderata désormais mythiques, vers une éternelle amitié..."

Christophe Lacaze — © CLE 2020 - Tous droits réservés — copie et reproduction interdites.



Merci d'avoir consulté Poème — Garance (écrit le 27 janvier 2020 à la gare Saint Lazare pour Garance Hayat) de Christophe LACAZE (1976)