À Camille... (2011)
Christophe LACAZE (1976)

"La première question... en effet, vivons-nous ?
Et comme la réponse ne peut être donnée,
Il y a cet instant, cette confiance,
Comme les couleurs là-bas, où rien n'apparaît, un petit effort, peut-être ?
À l’intérieur de cette famine, il y a ces veilles inutiles, ce sommeil, qui célèbre le mystère pour la joie des enfants... il faut cela, oui, comme un envol de ballons respirant une idée de légèreté !
Un tel sursaut suppose une bouche de l'embrasement, un aveuglement matinal, un coït bondissant, une quête peut-être ?
Peut-être que oui, telle est la chose à traquer, un simulacre pour quelques heures, il court il court le périssable, dieu sait où ?
La bibliothèque de l'homme est balayée, aucun autre bénéfice, non, aucune envie primaire de remettre de l'ordre dans l'ébauche de ce chemin, cible impossible, rien de stérile, quand l'alibi de l'avenir vient te saisir, miraculeux, et te dit "gicle"...
Oui, tel quel !
L'opprobre est véritable, en un point sustencieux, et corrode tout autour de toi les faux porteurs pour ainsi s'agglutiner et porter la hotte des abîmes...
Mais toi tu es impossible, en rien de cela, et c'est pour trancher, à la lumière, demeure de ta langue, que tu bâtis pulvérisée la folle nuit de tes rêves !"



Merci d'avoir consulté À Camille... (2011) de Christophe LACAZE (1976)