Marine
Les Illuminations (1875)
Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Les chars d'argent et de cuivre,
Les proues d'acier et d'argent,
Battent l'écume,
Soulèvent les souches des ronces.
Les courants de la lande,
Et les ornières immenses du reflux,
Filent circulairement vers l'est,
Vers les piliers de la forêt,
Vers les fûts de la jetée,
Dont l'angle est heurté par des tourbillons de lumière.
La cascade sonne derrière les huttes d'opéra-comique. Des girandoles se prolongent, dans les vergers et les allées voisins du méandre, — les verts et les rouges du couchant. Nymphes d'Horace coiffées au Premier Empire, — Rondes sibériennes, — Chinoises de Boucher.



Merci d'avoir consulté Marine de Arthur RIMBAUD (1854-1891)

Marine est un extrait du livre "Les Illuminations (1875)" - CLE