À la claire fontaine
Anonyme

À la claire fontaine
M'en allant promener
J'ai trouvé l'eau si belle
Que je m'y suis baigné

Fendez le bois,
Chauffez le four,
Dormez la belle il n'est point jour !

Sous les feuilles d'un chêne
Je me suis fait sécher
Sur la plus haute branche
Le rossignol chantait

Fendez le bois,
Chauffez le four,
Dormez la belle il n'est point jour !

Chante, rossignol, chante
Toi qui as le cœur gai
Tu as le cœur à rire
Moi, je l'ai à pleurer

Fendez le bois,
Chauffez le four,
Dormez la belle il n'est point jour !

J'ai perdu mon amie
Sans l'avoir mérité
Pour un bouton de rose
Que je lui refusai...

Fendez le bois,
Chauffez le four,
Dormez la belle il n'est point jour !

Je voudrais que la rose
Fût encore au rosier
Et que le rosier même
Fût encore à planter.

Fendez le bois,
Chauffez le four,
Dormez la belle il n'est point jour !



Merci d'avoir consulté À la claire fontaine de Anonyme